Collections : Accueil - PHILOSOPHIE - Krisis

WEIZSÄCKER Viktor von  

Pathosophie

2-84137-264-5 - Année : 2011 - 352 Pages - 30.4 €
COMMANDE



Avec Pathosophie, Viktor von Weizsäcker construit une nouvelle anthropologie dans laquelle la dimension passionnelle et pathique de l'homme est à la fois la base et l'origine d'une médecine repensée de pied en cap. à partir de la destinée pathosophique de l'homme, il fonde un tout autre système afin de pouvoir penser les rapports entre différentes maladies, qu'il expose dans une double triade : névrose-biose-sclérose, organose-somatose-psychose. Ce système se déploie non à l'intérieur de lui-même mais dans la relation médecin-malade, fondée sur la biographie et qui prend forme dans les pathographies. Le détour par la pathographie, à laquelle Viktor Von Weizsäcker a consacré sa vie, transforme tout ce qui peut devenir système en encyclopédie. Viktor von Weizsäcker invite à faire le tour des thèmes fondamentaux de l'existence pathique (la douleur, la volonté, la sexualité, la conscience, l'état, le pouvoir, le mensonge, le vertige, l'ennui et la mort) et, ainsi, fait entendre plusieurs voix dans une cohérence polyphonique. Le mode de pensée encyclopédique avec ses foyers de concepts forme un paysage qui apparaît lorsque nous nous y mouvons et Viktor von Weizsäcker nous le fait sentir au lieu de nous le prouver. Selon Jacques Schotte, nous avons à penser plus avant les formulations de Viktor von Weizsäcker si « nous voulons guérir et nous guérir, c'est-à-dire vivre davantage ». Comme le proclame Höderlin : « C'est celui qui a pensé le plus profond qui aime le plus vivant ».

Viktor von Weizsäcker (1886-1957) est considéré comme un des fondateurs de l'anthropologie médicale. Il est l'auteur d'une œuvre considérable, traduite en italien, japonais, espagnol et néerlandais. Seul son premier livre, Der Gestaltkreis, a été traduit en français par Michel Foucault et Daniel Rocher sous le titre de Cycle de la structure chez Desclée de Brouwer en 1958 (aujourd'hui épuisé).