Marie-Claude Carrara / Jérôme Millon


 Actualités :


nouveautés

Paul Garnier, La folie à Paris - 1890 : De 1872 à 1888, les cas de folie à Paris ont fortement augmenté; en 15 ans l’alcoolisme a doublé et les faits de violence sont de plus en plus nombreux. Médecin-chef à l’Infirmerie générale de la préfecture de police jusqu’en 1905, le Docteur Paul Garnier analyse ce qu’il appelle les “folies urbaines". (Collection Mémoires du corps)
https://www.millon.fr/livres/395-histoire-memoires-du-corps-garnier-paul-la-folie-a-paris.html

Laurence Guignard, Antoine Léger l'anthropophage. Une histoire des lectures de la cruauté - 1824/1903 : Ce dossier est consacré aux échos d’un crime exceptionnel qui retentit de la France de la Restauration jusqu’au début du xxe siècle. Il a voulu être attentif au cheminement qui fait du crime d’Antoine Léger une affaire judiciaire, puis un cas médical intéressant plusieurs générations de psychiatres à un moment où l’on scrutait l’intériorité des criminels et les ressorts moraux des actions humaines : de Georget, contemporain de l’affaire, qui défend l’idée d’un acte fou, jusqu’à Krafft-Ebing qui à la fin du siècle inscrit la jouissance du mal qu’il nomme sadisme dans une conception neuve du psychisme. Ce recueil rassemble la série des textes qui ont mobilisés le cas Léger et veut montrer combien l’étiologie de la perversité puis des perversions a constitué un axe fécond de l’histoire de la psychiatrie.
https://www.millon.fr/livres/398-histoire-memoires-du-corps-guignard-laurence-antoine-leger-l-anthro...

Joris-Karl Huysmans, De tout : D’abord publié en 1902, De tout n’avait pas connu d’édition nouvelle depuis celle des Œuvres complètes de Huysmans en 1934. Souvent présenté comme un ouvrage composite, le livre entrecroise trois thèmes obsessionnels de l’auteur : l’espace, la religion et l’art. Huysmans livre des aperçus cocasses ou érudits sur des coins de Paris, de Hollande et d’Allemagne, nous fait découvrir des monastères et présente quelques figures de sainteté insolites.
https://www.millon.fr/livres/401-religion-golgotha-huysmans-joris-karl-de-tout.html


Réimpression en Mai

« Il faut oser le dire : il n'est aucun moyen de perfectionner l'éducation des femmes. » Voilà l'une des formules lapidaires par lesquelles Laclos ouvre sa réflexion sur un sujet pour lequel beaucoup de ses contemporains se sont passionnés. De l'éducation des femmes est tout d'abord un réquisitoire contre le sort que la société leur réserve. « Compagnes de nom, esclaves de fait », elles ont reçu en partage, depuis l'origine, « l'oppression et le mépris ». Dans cet « état de guerre perpétuelle entre hommes et femmes », il leur a fallu forger leurs armes : « Elles connurent que si elles étaient dépendantes de l'homme par la force, ils pouvaient le devenir d'elles par le plaisir ».

CHODERLOS DE LACLOS Pierre, De l'éducation des femmes - 1783

https://www.millon.fr/livres/23-histoire-memoires-du-corps-choderlos-de-laclos-pierre-de-l-education...