Collections : Accueil - RELIGION - Atopia

[RABAN MAUR] attribué à  

Vie de sainte Marie Madeleine et de sainte Marthe sa sœur

2-84137-356-7 - Année : 2019 - 184 Pages - Non Disponible

Traduction et extraits du commentaire historique et critique de l’abbé Faillon (1848)

Précédé de Madeleine, son moine et son abbé par Claude Louis-Combet

Parution en mars 2019

COMMANDE


La Vie de Sainte Marie-Madeleine et de sa sœur Marthe, que nous donnons, ici, à lire a été longtemps attribuée à Raban Maur, l’un des maîtres éminents de la renaissance carolingienne, à Fulda et à Mayence. L’érudition moderne a ruiné cette légende et inscrit cet ouvrage dans la mouvance monastique de Clairvaux, au xiiie siècle. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un texte hagiographique tout à fait remarquable, singulièrement sensible à l’intériorité et à la féminité du personnage évangélique. Le moine anonyme, auteur de cette Vie, reprend les éléments donnés par l’Écriture sainte et les prolonge par les apports de la tradition provençale qui font de Marie-Madeleine, et sa sœur et de leurs compagnons les acteurs majeurs de la christianisation de la Gaule méridionale.



Madeleine, son moine et son abbé par Claude Louis-Combet


Préface

I.  Dans quel lieu et de quelle famille sont nés les amis du Sauveur, Marie, Lazare et Marthe

II. Marthe tient lieu de mère de famille dans le soin des biens. Caractère de Marie

III. Marie abuse des dons de la nature et des avantages qu’elle tenait de l’éducation

IV. Pendant ce temps, notre Seigneur et Sauveur étant sorti de l’adolescence, opère des miracles et guérit des pécheurs

V. Le bruit des miracles de Jésus-Christ
change le cœur de Marie

VI. Marie prend un vase d’albâtre et se rend
dans la maison de Simon

VII. Marie rend aux pieds du Sauveur des devoirs de piété inouïs. Raisons pour lesquelles Jésus-Christ la défend contre le Pharisien

VIII. Jésus remet à Marie ses péchés et la renvoie en paix

IX. Marie, conjointement avec d’autres femmes, témoigne à Jésus sa reconnaissance par ses pieux services

X. Jésus reçoit de Marthe l’hospitalité. Il excuse Marie, qui est tout entière à ses leçons

XI. La Reine du ciel étant survenue, sainte Marcelle s’écrie: Qu’heureux est le sein de la Vierge mère

XII. Jésus-Christ délivre la pécheresse

XIII. Lazare tombe malade et meurt. Jésus est
appelé

XIV. Notre-Seigneur reprend les apôtres effrayés du péril où il s’expose. Il les entretient du sommeil de son ami. Il loue le dévouement de Thomas et la foi de Marthe

XV. Le Sauveur voyant Marie en larmes répand lui-même des pleurs

XVI. Jésus-Christ prie son Père et ressuscite
Lazare

XVII. Marthe sert pendant le repas; Lazare y assiste; Marie fait l’onction des pieds

XVIII. Marie oint la tête de Jésus-Christ; Judas s’indigne; Jésus fait l’éloge de Marie

XIX. La foule vient au-devant de Jésus-Christ. Il pleure; il a faim; et pourquoi il revient tous les jours à Béthanie

XX. Après la cène, Jésus-Christ est trahi, garrotté, et conduit à ses ennemis chargé de liens. Les apôtres prennent la fuite; Pierre le renie; Marie lui demeure attachée

XXI. Jésus-Christ est attaché à la croix; Marie est à ses côtés. Il est détaché de la croix et mis dans le linceul; Marie y est encore présente

XXII. Jésus-Christ est enseveli. Marie achète
des parfums

XXIII. Comment Marie observe le jour du sabbat que Jésus passe dans la sépulture. Préparation des parfums et manière de compter les jours

XXIV. Jésus-Christ ressuscite; un ange descend du ciel; les Maries courent au sépulcre

XXV. Marie amène Pierre et Jean au tombeau. Les saintes femmes voient un ange au dehors, un autre au dedans qui leur adressent la parole

XXVI. Marie-Madeleine seule voit deux anges assis, et voit ensuite Jésus-Christ la première

XXVII. Jésus-Christ envoie Madeleine aux apôtres, pour qu’elle fasse à leur égard la fonction d’apôtre

XXVIII. Deux anges apparaissent aux saintes femmes. Jésus-Christ se montre à elles pour la seconde fois. Ses autres apparitions

XXIX. Récapitulation. Combien la piété de Marie fut agréable à Jésus-Christ et combien elle en a été récompensée dès la vie présente

XXX. Des trois onctions: celle des pieds, celle
de la tête et celle du corps

XXXI. Ascension de Jésus-Christ en présence
des apôtres et de Marie

XXXII. De ceux qui montèrent au ciel avec Jésus-Christ, et de l’excellence de saint Jean, des mains duquel il reçut le baptême

XXXIII. Douleur que l’absence de Jésus-Christ
cause à Marie, son amie

XXXIV. De la Pentecôte et du Saint-Esprit; de la vie canonique de la primitive Eglise et de la contemplation de Marie

XXXV. Récapitulation. Combien l’amie de Jésus-Christ était chère à la Reine du ciel et aux saints apôtres

XXXVI. Séparation des apôtres et de vingt-quatre anciens disciples ou amis de Jésus-Christ

XXXVII. Comment ces vingt-quatre anciens eurent pour leur partage les Gaules et les Espagnes

XXXVIII. Comment, auprès de la métropole d’Aix, sainte Marie vaquait, soit à la prédication, soit à la contemplation

XXXIX. Sainte Marthe vaque à la prédication. Miracles des deux sœurs

XL. Sainte Marthe délivre la province de Vienne d’un dragon appelé Tarasque 

XLI. Comment sainte Marthe vécut à
Tarascon

XLII. Sainte Marthe ressuscite un jeune homme
qui s’était noyé dans le Rhône

XLIII. Sainte Marthe change l’eau en vin à la
dédicace de sa maison

XLIV. Sainte Marthe fait saluer Marie; elle reçoit et nourrit des évêques, et prédit que le jour de sa mort approchait

XLV. Sainte Marie voit Jésus-Christ. Son trépas et sa sépulture

XLVI. Sainte Marthe voit l’âme de sa sœur portée dans les cieux par les anges

XLVII. Jésus-Christ et Madeleine son amie apparaissent à sainte Marthe

XLVIII. Dans quel lieu, dans quel temps, comment et devant quels témoins sainte Marthe rendit son âme à Dieu

XLIX. Dans quel lieu, dans quel temps, avec quelles circonstances, fut-elle inhumée par Notre-Seigneur et par l’évêque saint Front, quoique absent de corps

L. Sur la mort et la sépulture de saint Maximin