Collections : Accueil - HISTOIRE - Horos

COLLOBERT catherine  

Territoire philosophique, territoire poétique

L’annexion platonicienne

2-84137-354-3 - Année : 2020 - 312 Pages - Non Disponible

A paraître le 19 mars 2020

COMMANDE


Centré sur la relation de la philosophie avec la poésie, cet ouvrage examine le conflit qui les oppose, selon les termes mêmes de Platon qui pourrait bien avoir inventé l’opposition pour mettre en évidence une vraie fausse résolution. Celle-ci prend la forme d’une appropriation ou d’une subjugation qui nécessite une réinvention de la poésie, c’est-à-dire une redéfinition de sa nature et de ses fins.

Cette réinvention conduit à l’abolition des frontières entre philosophie et poésie. Or la nécessité de l’abolition repose sur une exigence de réception, celle d’une pratique qui se déploie dans le dialogue et que le lecteur est invité à émuler. Cette pratique est fondée sur une question: comment faut-il vivre ou qu’est-ce que la vie bonne? La réponse à cette question exige de répondre à cette autre: qu’est-ce que philosopher? Ces deux questions, quelles que soient les réponses qui en sont données dans les Dialogues, sont inextricablement mêlées puisque vivre c’est philosopher.


Catherine Collobert est professeur en histoire de la philosophie ancienne et en études anciennes à l’Université d’Ottawa au Canada. Elle est responsable du Bulletin de philosophie ancienne de la Revue de Métaphysique et de Morale. Elle a été chercheuse invitée avec bourse de recherche au Centre For Ethics, Philosophy and Public Affairs (Université de St Andrews, UK) et membre du comité 25-Philosophie du Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada.

Elle a reçu le prix Reinach 2011 de l’Association des Études Grecques pour l’ouvrage Parier sur le temps: la quête héroïque d’immortalité dans l’épopée homérique, publié par Les Belles-Lettres en 2011




Introduction

 I. Les poètes: pourquoi faire?

1. La mimèsis inspirée des poètes

1. Le poète: transmetteur et interprète de la parole des Muses

2. La poésie: une mauvaise reproduction de la parole divine

3. Le poète: un mauvais imitateur inspiré


2. Interpréter les poètes: jeux de sens

1. Ars citandi comme ars interpretandi

1.1. Allegoresis offensive

1.2. L’allegoresis réfutative

1.3. L’allegoresis positive

1.4. L’exemplification positive et offensive

2. Jeux de sens

2.1. Décontextualisation et anti-intentionalisme: deux principes herméneutiques

2.2. Fonctions didactique et protatique



II. L’art mimÉtique du philosophe: un art phantasmatique savant


3. Le mythe: un phantasma savant

1. Eikôn, eikasia, eidôlon et phantasma

2. Comment copier et que copier

3. Le mythe: le transfert d’un skhêma de la vérité


4. Deux images de l’âme dans la République:

La bête tricéphale (livre IX) et le monstre marin Glaucos (livre X)

1. Les deux images de l’âme, la bête tricéphale et l’animal marin Glaucos: similitudes et différences

2. L’image de la bête tricéphale: l’interprétation psychologique

3. Glaucos ou les limites de la psychologie de la République


5. L’art mimétique des Dialogues: réfraction et portrait

1. La technique de réfraction: modalités de proximité et d’amplification

2. La technique du portrait: une mimèsis de l’èthos


6. Les modes narratifs des Dialogues

1. La lexis: diègèsis et mimèsis

2. Essai de classification des Dialogues


7. Narration et drame: comment orienter la lecture

1. La perspective narrative: objectivité et subjectivité

2. Pseudo-historicité et temporalité

3. Procédés d’authentification

4. Le destinataire dans les dialogues narrés

5. Les interventions du narrateur et du destinataire

6. La scénographie de l’entretien dialectique dans les dialogues dramatiques



III. La réception: Personnages et lecteurs


8. L’effet rhétorique (le Gorgias)

1. La rhétorique productrice de plaisir

2. Le dispositif émotionnel ou la dimension rhétorique de l’examen

réfutatif socratique

2.1. L’inévitable concession devant la honte

2.2. Les moyens de la déstabilisation: parrhêsia et ironie

3. L’effet socratique

3.1. Déstabilisation du système de croyances

3.2. L’ouverture à la pensée


9. L’effet poétique chez Homère et Platon: voyages dans l’au-delà

1. L’effet poétique et ses manifestations

2. L’effet poétique et ses procédés dans la Nekuia et le mythe d’Er

3. L’effet poético-philosophique: la réception du sens


10. Plaisir esthétique, plaisir du sens: de la fiction du mythe à la réalité

1. Les plaisirs purs: les plaisirs sensuel et intellectuel

2. Le plaisir émotionnel: un plaisir mixte et faux

3. L’éducation à la vertu au moyen du plaisir esthétique

3.1. Le plaisir esthétique et la peur de la faute morale

3.2. Plaisir esthétique et plaisir anticipé


11. La dramatisation de l’ignorance et son effet sur le lecteur

1. La dramatisation de l’ignorance

2. Ignorance de soi et émulation de la docte ignorance



12. Pour une lecture spéculaire des Dialogues: purgation et conversion

1. Lecture spéculaire et dramatisation de la pratique philosophique

2. Les effets de la lecture spéculaire: purgation et pratique de la vertu

3. De l’examen de soi à la conversion du regard


Conclusion


Bibliographie


Index des passages de Platon cités

Index des notions communes