Collections : Accueil - HISTOIRE - Asclepios

RANCHIN François  

Traité sur les causes de la cruentation - 1640

2-84137-368-0 - Année : 2019 - 160 Pages - 17 €

Édition établie par Eva Yampolsky et précédée de La médecine en modernité, au croisement des savoirs

Postface de Serge Margel : La part christique de la cruentation. Les exégèses bibliques de la voix du sang 

COMMANDE


Dans la Chanson des Nibelungen, les plaies de Siegfried se mettent à saigner à l’approche de son assassin. Dans Richard III de Shakespeare, alors que le convoi funèbre de Henri VI traverse Londres, les plaies du défunt roi se remettent à saigner au moment où apparaît le meurtrier. Pendant plusieurs siècles en Europe, il était classique de croire qu’un cadavre saignait lorsqu’il était mis en présence de son assassin. Devenu une référence majeure dès sa parution en 1640, le traité de Ranchin n‘a jamais été réédité. Il est resté important dans l’étude des pratiques médicales en matière juridique, de l’histoire de la justice, mais aussi des rapports étroits entre médecine et religion.

Les textes réunis parlent de la cruentation, et aussi des «maladies et accidents qui restent après la géhenne, ou torture et estrapade des criminels», des «maladies et accidents  qui arrivent à ceux qui courent la poste». Ils vantent les vertus de l’huile rosat, du sambuc, de la poudre de roses, de myrtilles ou de myrte, des fleurs d’hypéricon, du bouillon-blanc, de l’absinthe, du sirop violat ou de nénuphar…




La médecine en modernité, au croisement des savoirs par Eva Yampolsky 


TRAITÉ SUR LES CAUSES DE LA CRUENTATION À LA PRÉSENCE DES MEURTRIERS


Préface

Chapitre I. Savoir si la cruentation des corps morts devant leurs meurtriers, est une expérience certaine?

Chapitre II. Savoir si la cruentation paraissant aux juges,  assistés de témoins considérables, est un indice suffisant  pour  condamner à mort l’accusé

Chapitre III. De l’ordre ou de la cérémonie que les juges sont obligés  d’observer en la présentation des accusés et prévenus   devant le corps mort

Chapitre IV. De l’opinion des théologiens, savoir s’il faut reconnaître  que cette effusion de sang dépend purement des  causes supernaturelles, et non pas des naturelles? 

Chapitre V. Savoir si les démons et les sorciers peuvent causer cette effusion de sang

Chapitre VI. Savoir s’il faut reconnaître l’âme du mort assistante  ou revenante pour cause de cette effusion de sang

Chapitre VII. Savoir si les âmes qui retournent peuvent causer

cette effusion de sang 

Chapitre VIII. Savoir si l’âme du meurtrier peut être reconnue pour cause de cette effusion de sang

Chapitre IX. Savoir si le sang du mort peut causer cet effet

Chapitre X. Savoir si les esprits peuvent causer la cruentation

Chapitre XI. Savoir si l’on doit reconnaître la sympathie, ou l’antipathie, pour cause de cette cruentation

Chapitre XII. Savoir s’il y a quelque cause externe, comme quelque médicament, qui puisse causer la cruentation par voie d’attraction 

Chapitre XIII. Contenant la conclusion de ce Traité


PREMIER PROBLÈME. Pourquoi est-ce que le criminel ne saigne pas plutôt que le mort en cette expérience ?


SECOND PROBLÈME. Pourquoi est-ce que cette cruentation n’arrive pas toujours devant les coupables?



TRAITÉ DES MALADIES ET ACCIDENTS QUI RESTENT APRÈS LA GÉHENNE 

OU TORTURE ET ESTRAPADE DES CRIMINELS


Préface


PREMIÈRE SECTION.  DE L’INSTITUTION DE LA GÉHENNE, QUESTIONS, OU TORTURE


Chapitre I. À savoir et comment la connaissance de la géhenne ou torture peut appartenir aux chirurgiens

Chapitre II. De la géhenne, ou question, et torture, et de ses différences.À savoir si par art magique, ou par remèdes naturels, l’on peut rendre les criminels insensibles aux tourments


SECONDE SECTION


Chapitre I. De la faiblesse du cœur, et syncope

Chapitre II. Des luxations ou déboitures

Chapitre III. Des douleurs violentes causées par l’extension des parties nerveuses

Chapitre IV. De l’extirpation des doigts des mains et des pieds

Chapitre V. Des convulsions

Chapitre VI. De la fièvre, des veilles et du vomissement


TRAITÉ DES MALADIES ET DES ACCIDENTS QUI ARRIVENT À CEUX QUI COURENT LA POSTE, ET DES MOYENS POUR CONSERVER LES COURRIERS, ET POUR LES GUÉRIR


Préface


PREMIÈRE SECTION

Chapitre I

Chapitre II.À savoir si la poste est un exercice salutaire, ou apréjudiciable à la santé?

Chapitre III. Comment la poste est cause de plusieurs maladies et accidents

Chapitre IV. Du régime des courriers


seconde SECTION

Chapitre I. De la lassitude du corps avec douleur

Chapitre II. De l’excoriation des fesses

Chapitre III. De la chute, avec meurtrissure et douleur

Chapitre IV. De l’ardeur d’urine et de la chaudepisse

Chapitre V. De la relaxation

Chapitre VI. Du vertige

Chapitre VII. De l’offense des yeux et de la vue

Chapitre VIII. Du mal de cœur 



La part christique de la cruentation. Les exégèses bibliques de la voix du sang par Serge Margel  


Bibliographie