Asclepios

Asclepios est le dieu de la médecine. Dans ses veines coule un sang malfaisant, qui donne la mort, et un autre, bienfaisant, qui redonne la vie. Depuis longtemps,  médecine et religion partagent une histoire commune, articulent leurs pratiques et leurs savoirs, sans jamais pour autant se confondre. Depuis l’Antiquité, plusieurs moments ponctuent cette longue histoire, l’affirment, la déclinent, parfois la bouleversent. De grandes controverses ont surgi entre médecine et religion, mais aussi à l’intérieur de chacune des deux disciplines. La médecine est devenue déterminante dans l’évolution de la pensée et des pratiques religieuses et a permis de reconsidérer des objets de savoir  traditionnels, comme les procès de sorcellerie, les possessions diaboliques, les guérisons miraculeuses, le pouvoir des reliques, les maladies de l’âme, et autres objets hybrides.

Cette collection publiera des textes rares, parfois oubliés, de médecins, de philosophes et de religieux, qui ont marqué l’histoire. Leur redonner une vie permettra de lire cette histoire sous un nouveau jour  et de découvrir de nouveaux horizons de pensée. Chacun de ces textes est accompagné d’une introduction et de notes critiques sur le contexte historique, les notions et le vocabulaire.  


Collection dirigée par Serge Margel et Eva Yampolsky




A PARAÎTRE

François Ranchin, Traité sur les causes de la cruentation des corps morts, à la présence des meurtriers 1640 — Édition critique, introduction et notes par Eva Yampolsky [octobre 2019]


Jean Wier, De praestigiis daemonum. Cinq livres de l’imposture et tromperie des diables,  des enchantements & sorcelleries 1567