Collections : Accueil - HISTOIRE - Asclepios

WIER Jean  

Cinq livres de l’imposture et tromperie des diables, des enchantements & sorcelleries - 1569

De praestigiis daemonum

2-84137-387-1 - Année : 2021 - 768 Pages - Non Disponible
Précédé de : Jean Wier et les démons du savoir   par Serge Margel
Suivi de : Jean Wier à l'épreuve de la psychiatrie par Eva Yampolsky
COMMANDE


Comment Satan forge-t-il ses illusions, celles qui font croire aux métamorphoses des hommes en bêtes ou aux vols nocturnes des sorcières vers le sabbat ?
De l’imposture des démons de Jean Wier est un ouvrage important qui non seulement a marqué l’histoire de la médecine, voire de la psychiatrie, mais il représente aussi un tournant dans l’histoire du christianisme, et dans les premières luttes contre la chasse aux sorcières. Wier a été un des premier à dire qu’au lieu d’offrir des femmes à Vulcain en holocauste, il aurait mieux fallu les soigner avec de l’hellébore.
Commencées dès la première moitié du XVe siècle, les grandes chasses aux sorcières se poursuivent au XVIe partout en Europe. Le débat sur les jeux du diable et de l’illusion trouve une nouvelle vigueur, avec la multiplication des procès et des textes qui s’en nourrissent, et la cristallisation, dans ces mêmes textes, du mythe du sabbat, autour duquel se structure l’idée d’une secte satanique, d’une « sorcellerie conspiratrice » travaillant à la ruine de l’Eglise et de l’Etat. Ce sont les voix qui défendent la réalité du crime sabbatique, qui sont les plus nombreuses, ou qui, du moins, se font le plus entendre. Leur dernier grand adversaire, pour le XVIe siècle, est le médecin du duc Guillaume de Clèves, Jean Wier. Il est un des plus influents opposants au célèbre Marteau des sorcières d’Institoris et Sprenger et aux défenseurs, nombreux, de la théorie du « transport réel et corporel » des adeptes du démon.
S’il a marqué l’histoire de la médecine, voire de la psychiatrie, De l’imposture des démons représente un tournant dans l’histoire du christianisme, et dans les premières luttes contre la chasse aux sorcières. Il jouera un rôle important dans la reconnaissance de l’irresponsabilité de celles des sorcières qui étaient non pas possédées par le diable et (ou) hérétiques, mais délirantes ou mélancoliques. Publié à Bâle en 1563, le De Praestigiis daemonum et incantationibus ac venificiis libri V connaît plusieurs éditions. Il est traduit du latin en allemand en 1565, en français en 1567 par le médecin Jacques Grévin.



Serge Margel, Jean Wier et les démons du savoir  
De la philologie radicale à la déconstruction du christianisme
I. Le De praestigiis daemonum et la chasse aux sorcières  
II. Les impostures du démon et le pouvoir de la médecine  
III. Le démon, la sorcière et la femme  
Remarques sur le texte de la présente édition  

*

JEAN WIER
Cinq livres de l’imposture et tromperie des diables  


Préface  
Le PREMIER LIVRE auquel il est traité du diable,
de son origine, de son étude et puissance  

Chapitre 1  
De l’origine du diable, du temps de sa création, de son essence, et de sa chute

Chapitre 2  
Pourquoi et en quelle manière le diable trompa Ève, et corrompit premièrement le monde

 Chapitre 3  
Que c’est que le diable a machiné au commencement du second monde en ceux de la race de Noé, et en quel temps la magie infâme commença

Chapitre 4  
Comment les esprits ou démons ont voulu être estimés comme Dieu, et comment ils ont voulu présider aux régions, ensemble le dénombrement de leurs noms selon leur charge.

Chapitre 5  
Des lieux de chaque province : de l’idolâtrie des Grecs : de l’institution des dieux des romains : du nombre des sacrifices. Item comment l’idolâtrie a persévéré entre le peuple de Dieu.

Chapitre 6  
Des sacrifices du sang humain inventés par le diable, célébrés chez le peuple de Dieu, chez les Grecs, chez les Romains et ailleurs : Item des pronostications prises des entrailles des hommes sacrifiés

Chapitre 7    
Des pronostiqueurs diaboliques, des enthousiastes,
des femmes Pythiennes et des Sibylles

Chapitre 8    
De la même et pareille adoration du diable en diverses régions fort éloignées les unes des autres :
et en combien de sortes il trompe en l’Europe chrétienne

Chapitre 9    
D’où vient que les diables peuvent faire des choses si émerveillables, et principalement d’où vient qu’ils peuvent prédire les choses à advenir.

Chapitre 10    
Comment les diables ont connu Jésus-Christ devant les Apôtres, et la cause pour laquelle il était envoyé. Item pour quelle raison il fut tenté du Diable

Chapitre 11    
Plusieurs études et pratiques du diable,
et quelques-unes de ses œuvres brièvement discourues

Chapitre 12    
La manière, et la corpulence, sous laquelle le Diable machine commodément des choses étranges et émerveillables, extrait de Psellos. Item l’histoire d’une petite bête laquelle sortit de la bouche d’un gendarme qui dormait, puis il rentra.

Chapitre 13    
Exemples mémorables de diverses formes de luitons et des actions démoniaques

Chapitre 14    
Quelques opinions des Pères touchant l’étude des diables : pourquoi ils désirent d’entrer dans les corps des hommes : comment ils ont cette puissance et pour quelle raison Dieu les a faits adversaires des hommes

Chapitre 15    
Les noms du Diable, lesquels découvrent son étude, et par lesquels aussi il est nommé dans les saintes lettres

Chapitre 16    
Les noms des diables selon la diversité de leurs actions, selon les Ethniques, et par leur office selon les Latins. Le dénombrement des diables poétiques. Les Ternistrateurs. Les Gobelins, ou nains terrestres et montagniers. Les démons familiers, et les fées, ou sybilles blanches. Item les noms de quelques diables des Gentils

Chapitre 17    
Les distinctions des diables selon les théologiens et philosophes. Item la différence des bons et des mauvais esprits

Chapitre 18    
La fin des machinations du diable : comment il ne peut rien sans la permission de Dieu : et pour quelle raison Dieu lui permet plusieurs choses, sous certaines bornes et limites

Chapitre 19    
Les choses impossibles au diable, ensemble plusieurs mal-faits lesquels jusqu’ici l’on lui a attribués



SECOND LIVRE
auquel il est traité des magiciens infâmes,
des sorcières, et des sorcelleries, ensemble de leur pouvoir


Chapitre 1    
Les noms par lesquels les magiciens infâmes et les sorciers sont signifiés au vieux Testament.

Chapitre 2    
Que c’est qu’un magicien infâme, Goétie [gohtei/a], et Théurgie [qeourgi/a]

Chapitre 3    
L’origine de la magie : qui ont été les premiers magiciens : item les livres de magie faussement attribués aux Pères anciens

Chapitre 4    
Qui ont été ceux lesquels depuis ce premier temps ont exercé la magie infâme : item la malheureuse mort de plusieurs

Chapitre 5    
De quelques livres magiques

Chapitre 6    
De Jean Tritème et de son livre entitré Steganographie

Chapitre 7    
Plusieurs manières d’enchantement : de la grande dextérité et agilité des mains : ensemble des impostures

Chapitre 8    
Que les œuvres faites par les magiciens de Pharaon
n’étaient autres choses qu’impostures.

Chapitre 9    
La femme Pythienne en Endor ne tira pas Samuel hors du tombeau, mais seulement un fantôme diabolique, sous la figure de Samuel

Chapitre 10    
Les opinions de saint Augustin sur ce que le vrai Samuel ne fut ressuscité par la devineresse

Chapitre 11    
De la nécromance, que c’est, et qui sont ceux qui en ont usé

Chapitre 12    
Des divinements magiques

Chapitre 13    
Qu’il ne faut pas croire aux pronostications des devineurs magiciens : et qu’il ne se faut point retirer vers eux

Chapitre 14    
Du devinement magique, et fausse médecine de quelques prêtres et moines : Item quelques exemples exécrables d’un certain curé

Chapitre 15    
Les indoctes médecins, et chirurgiens, couvrent leur bêtise et erreur
par les sorcelleries, et par la vertu des saints

Chapitre 16    
Les médecins ignares renvoient la guérison de la morsure du chien enragé, et celle du haut-mal, à l’aide des saints

Chapitre 17    
Néron trouva que les arts magiques étaient vains,
et Moïse non seulement les condamna, mais aussi ceux qui les suivaient

Chapitre 18    
De la sorcellerie, et que c’est

Chapitre 19    
Les cérémonies de la profession que font les sorcières sont ineptes, et ne s’accordent aucunement

Chapitre 20    
La profession des sorcières est déclarée, et est montré que leur paction et accord n’est qu’une imposture, une folie, et de nulle puissance

Chapitre 21    
Le reste des preuves, par lesquelles il est montré que la paction des sorcières est une chose frivole

Chapitre 22    
Quels hommes sont plus sujets aux illusions, et arts des diables

Chapitre 23    
De la facile croyance et fragilité du sexe féminin

Chapitre 24  
De la dépravée imagination des mélancoliques

Chapitre 25    
De la fantaisie, et comment elle est intéressée

Chapitre 26    
Sentences et passages de saint Augustin, par lesquels il appert comment le diable corrompt la fantaisie des hommes, et comme il semble qu’il prognostique

Chapitre 27    
De la fantastique transmutation des hommes en bêtes

Chapitre 28    
Comment et pourquoi les sorcières sont tellement mises hors de leur sens par le diable, qu’elles croient et confessent avoir fait les choses, que jamais elles n’ont pu faire

Chapitre 29    
À savoir si le diable peut porter les corps en l’air et quand et par quel moyen il le fait

Chapitre 30    
Comment les corps ne peuvent être portés, sinon par justes espaces : comment en un même temps ils ne peuvent être en divers lieux

Chapitre 31    
Que les sorcières n’envoient point les maladies dont elles se confessent être cause. Item il est prouvé par exemples que tout ce que l’on en raconte, ne mérite d’être mis et approuvé pour histoires, mais seulement pour fables

Chapitre 32    
Preuves, touchant la folle fantaisie des sorcières : la fausseté des histoires de même argument, prise de l’histoire de Danemark, faite par Jean le Grammairien. Item un fort bel exemple d’une femme fantastique

Chapitre 33    
Que l’air ne peut être aucunement troublé par les sorcières : et comment le diable les induit à la fausse persuasion qu’elles ont de le pouvoir faire. Item que les blés ne sont point enchantés

Chapitre 34    
De quelques médicaments naturels, lesquels endorment, et par le moyen desquels les sorcières sont quelquefois trompées. Item de leurs onguents, et de quelques plantes endormantes, lesquelles troublent merveilleusement l’esprit

Chapitre 35    
De l’opium, Heiran-luc, Gelotophylide, Morelle furieuse, Theangélide, et du breuvage lequel fit devenir fol un frère lay à Berne

Chapitre 36    
De l’illusion de l’incube, suscouché ou coquemare démoniaque, et de l’incube, ou coquemare naturelle

Chapitre 37    
Que la taye nommée par les anciens hymen, se peut prouver par raison être en toutes filles. Que l’embrassement des diables avec les femmes, est du tout faux, et purement imaginaire

Chapitre 38    
De quelques autres choses lesquelles appartiennent au précédent propos, et lesquelles sont dignes d’être notées par les médecins

Chapitre 39    
Explication du passage de Moïse, où il est écrit que les fils de Dieu eurent affaire aux filles des hommes : par lequel la fausseté de l’embrassement diabolique est manifestée

Chapitre 40    
Que les semi-dieux ont pris naissance comme les autres mortels : et qu’il est impossible qu’un homme ou autre animant parfait, puisse être engendré et naître sans embrassement charnel, et sans la semence du mâle et de la femelle

Chapitre 41    
La raison pour laquelle l’on a controuvé qu’il y avait des hommes engendrés par les dieux, et les pucelles : il est aussi montré par quelques histoires, en quelle manière les esprits, et les faux dieux ont à faire aux femmes

Chapitre 42    
Que ce que l’on pense de la semence jetée par les coquemares ou incubes ou succubes, est une chose vaine

Chapitre 43    
Des sylvains, faunes, et satyres

Chapitre 44    
Comme il advient quelquefois que même les prudes femmes sont trompées par l’illusion des coquemares, ou incubes, ensemble un ridicule exemple de l’adultère d’un diable

Chapitre 45    
Que toutes les histoires sont fausses, par lesquelles on pense prouver la copulation charnelle des diables

Chapitre 46    
De Merlin : du cygne qui tirait un petit navire avec une chaîne d’argent : de la tour du cygne de Clèves : de l’épouse fantastique, et autres exemples de l’embrassement satanique

Chapitre 47    
Histoire des illusions diaboliques touchant l’acte vénérien, fait par le diable : et la raison pour laquelle cette matière est traitée plus au long

Chapitre 48    
Histoire admirable de l’enfantement d’une femme démoniaque, lequel fut imputé à une sorcière

Chapitre 49    
Que les sorcières ont seulement leur fantaisie pour docteur et enseigneur : que les choses par lesquelles on pense qu’elles nuisent, sont frivoles. Et que ce que les hommes ont naturellement, n’est point de cette question

Chapitre 50    
Qui sont ceux lesquels proprement doivent être nommés sorciers : ensemble plusieurs exemples mémorables de sorcelleries

Chapitre 51    
Histoire mémorable d’une sorcière, laquelle voulut publiquement décapiter trois hommes

Chapitre 52    
De philtres, de l’hippomanes, et autres drogues amatoires

Chapitre 52    
Que les boissons amoureuses, l’hippomanes, et toutes telles choses rendent plutôt les personnes furieuses, qu’amoureuses

Chapitre 54    
Les moyens par lesquels les sorciers nuisent au bestial



TROISIEME LIVRE    
auquel il est traité de ce que l’on pense avoir été ensorcelé
 par les sorcières

Chapitre 1    
Quels sont ceux que l’on dit être empoisonnés, et desquels ensorcelés il est écrit en la Bible : Item que tous ceux que l’on pense être tourmentés par les charmes des sorcières, sont poursuivis, ou possédés du diable

Chapitre 2    
Des choses monstrueuses rejetées par la bouche, lesquelles comme il est montré par plusieurs arguments, n’ont point été dedans le corps

Chapitre 3    
Histoire mémorable d’une fille démoniaque, laquelle on disait être tourmentée par les sorcières : ensemble quelque traité du signe de la croix

Chapitre 4    
La guérison qui est ensuivie tant de cette fille que de quelques autres, par le moyen d’une certaine manière de benisson, récitée par des femmes prisonnières et soupçonnées de ce méfait : ce qui est ici ajouté à cause de la suite de l’histoire précédente

Chapitre 5    
L’opinion de Paul Grillandi touchant la diverse et rude matière, qui sort du corps des ensorcelés

Chapitre 6    
Histoire de quelques démoniaques, lesquels on pensait être tourmentés par les sorcières

Chapitre 7    
Histoire de pareil argument

Chapitre 8    
D’un quidam, auquel encore vivant on tira un clou, et dedans le corps duquel, après qu’il fut mort, on trouva des couteaux, du bois, et des ferrements

Chapitre 9  
Les religieuses des Wertet, lesquelles étaient démoniaques, et lesquelles on pensait être ensorcelées par les sorcières

Chapitre 10    
Le tournant diabolique advenu au monastère de Kentorp, est imputés aux sorcières

Chapitre 11    
Histoire des religieuses du couvent de Nazareth à Cologne, lesquelles furent affligées par le diable

Chapitre 12    
Histoire admirable d’une jeune fille, du côté de laquelle on tira un couteau.

Chapitre 13    
Explication de ce spectacle émerveillable

Chapitre 14    
Que les médecins les plus doctes sont souvent trompés par les démoniaques

Chapitre 15    
Comme souventefois il y a des choses naturelles qui s’engendrent dedans le corps, lesquelles toutefois on pense être advenues par sorcelleries

Chapitre 16    
Confutation de ce que le diable disait avoir été envoyé dedans le corps où il était par le commandement de quelqu’un, comme il est écrit au chapitre quatorzième. Et que personne ne le peut faire

Chapitre 17    
Exemples des maudissons démoniaques, lesquels ont été punis

Chapitre 18    
Que les parties honteuses ne peuvent être arrachées par charme. Item que le diable peut par moyens naturels empêcher l’exécution vénérienne

Chapitre 19    
Des diverses liaisons, et de plusieurs accidents et symptômes des démoniaques

Chapitre 20    
Que les hommes ne peuvent être, par quelque moyen que ce soit, transformés en bêtes. L’explication de la fable des compagnons d’Ulysse et de Diomède. Item des Arcadiens transformés.

Chapitre 21    
De la maladie nommée lycanthropie, par laquelle les hommes pensent être transformés en loup, que nous nommons vulgairement loups-garous

Chapitre 22    
De la naturelle transmutation du sexe humain

Chapitre 23    
Que l’on pense plusieurs être démoniques, lesquels toutefois sont seulement tourmentés par la mélancolie et au contraire

Chapitre 24    
Deux histoires mémorables touchant deux hommes, lesquels feignaient être démoniaques, et le second disait être ensorcelé et enchanté

Chapitre 25    
Histoires de pareil argument que les précédentes, lesquelles ont été conduites par des prêtres

Chapitre 26    
Histoires gentilles de même argument

Chapitre 27    
De ceux qui sont empoisonnés

Chapitre 28    
Que quelquefois le bétail se meurt ayant été empoisonné, et quelquefois par peste



QUATRIEME LIVRE    


Chapitre 1    
De la guérison préfigurative contre cette espère de maladie

Chapitre 2    
La manière par laquelle le peuple est quelques fois séduit par les pasteurs des Églises en la guérison de la sorcellerie

Chapitre 3    
Par quels moyens les magiciens Ecclésiastiques ont accoutumé de tromper en la guérison des démoniaques

Chapitre 4    
De l’exécrable abus de la sainte Écriture et des noms de Dieu en la magique guérison de malades

Chapitre 5    
Les moyens magiques, par lesquels on trouve les larrons, on blesse la sorcière et diminue-t-on la sorcellerie avec un abus blasphématoire, tant du nom Divin, que de la sainte Écriture

Chapitre 6    
Du méchant et sacrilège : et du natif usage de la parole de Dieu, ensemble de la malheureuse manière de guérir la sorcellerie

Chapitre 7    
Les magiques et superstitieuses guérisons des maladies faites par les charmes et paroles inconnues, lesquelles ne s’accordent du tout avec les images du ciel

Chapitre 8    
De la guérison magique faite par liaisons, colliers, caractères, effigies, anneaux et signets

Chapitre 9    
Des caractères, images, figures, exorcismes, et autres choses illicites, par lesquelles on cherche les trésors : on ouvre les portes fermées, et pend-on les sorcières par les cheveux : Item le reste des tromperies diaboliques

Chapitre 10    
Des choses par lesquelles l’on pense que ceux à qui on baille la question, ne sentent aucun mal, et ne peuvent dire mot

Chapitre 11    
Qu’en la chose figurée de caractères il n’y a aucune vertu à raison de la figure

Chapitre 12    
Une façon superstitieuse à garantir la sorcellerie : Item une autre folle manière de chasser le diable, et une autre pleine de blasphèmes contre la fièvre

Chapitre 13    
Que les diables, ne guérissent point les maladies en autre manière, sinon qu’en désistant de mal-faire, et d’émouvoir les maux desquels ils étaient cause

Chapitre 14    
Que la guérison des diables est une chose feinte, et quelquefois elle est permise de Dieu à raison de l’incrédulité des mal-advisés, voire que le plus souvent elle est de grande efficace

Chapitre 15    
Quelques histoires assez gentilles, par lesquelles il est montré combien peut la téméraire croyance dans les guérisons magiques

Chapitre 16    
Que plusieurs grands médecins se sont aidés de liaisons, caractères et charmes : Item de la guérison Homérique et du miracle de Vespasien

Chapitre 17    
Des liaisons, colliers, et formaillets naturels : Item que les Diables ne peuvent être attirés ni chassés par aucunes plantes ou matières terrestres

Chapitre 18    
Par quelles matières les anciens et ceux de l’Église romaine pensaient que les diables et sorcelleries fussent chassées

Chapitre 19    
Que le diable ne peut être tiré par aucune herbe contre Joseph : Item de la racine nommée baaras

Chapitre 20    
Le grief et abominable abus des exorcistes vulgaires, ou prêtres

Chapitre 21    
Histoires mémorables de quelques exorcistes

Chapitre 22    
Histoire mémorable d’un exorcisme controuvé : Item comment le diable a fait l’exorciseur

Chapitre 23    
Certain moyen pour guérir la sorcellerie

Chapitre 24    
Les moyens par lesquels les démoniaques et ensorcelés doivent être instruits de l’imposture et impuissance du diable

Chapitre 25    
Comment il faut émouvoir les démoniaques à une patience invincible

Chapitre 26    
L’efficace des prières communes en la guérison de la sorcellerie

Chapitre 27    
L’efficace du jeûne à chasser les œuvres du diable

Chapitre 28    
La vertu des aumônes

Chapitre 29    
Comment il se faut diversement comporter envers ceux qui sont affligés en diverses sortes : Item plusieurs exemples de diverse guérison, lesquels sont dignes d’être imités

Chapitre 30    
Que c’est qu’il faut faire en la sorcellerie, par laquelle la compagnie charnelle des mariés est empêchée

Chapitre 31    
En quel temps, par quelle manière, et par quels gens les exorcismes doivent être usurpés

Chapitre 32    
La folle et inepte manière de laquelle on use vulgairement pour guérir le bétail ensorcelé : Item le moyen plein d’impiété par lequel on pense apaiser la tempête

Chapitre 33    
Que c’est qu’il faut faire contre les venins et contre les maux que le bétail endure



Le CINQUIEME LIVRE      
auquel il est traité de la peine due aux magiciens infâmes,
aux sorcières, & aux empoisonneurs

Chapitre 1    
Que selon la diversité des magiciens infâmes on doit imposer diverses peines

Chapitre 2    
Quelle peine mérite les devins et ceux qui portent un diable enfermé en un anneau, ou en du verre : Item que tous les livres de magie doivent être brûlés

Chapitre 3    
Que c’est que les lois et les Décrets ont arrêté touchant les magiciens, devins et ceux qui vont au conseil par devers eux

Chapitre 4    
L’histoire du Pape Sylvestre second est ici proposée aux magiciens qui se reconnaîtront, avec une fable touchant la fin misérable d’une femme sorcière

Chapitre 5    
Qu’il ne faut point mettre les sorcières au nombre des hérétiques : Item de la différence de leur garde et prison

Chapitre 6    
Les fausses et trompeuses expériences pour connaître les sorcières

Chapitre 7    
Que c’est qu’il faut faire en l’inquisition d’une sorcellerie commise : et comment il ne se faut arrêter à la seule confession

Chapitre 8    
Les confessions de trois femmes brûlées pour le soupçon de sorcelleries, lesquelles sont ici proposées et expliquées

Chapitre 9    
Explication d’une autre confession : Item que personne ne peut être blessé par paroles et maudissons, et que les sorcières ont perdu leur esprit et entendement

Chapitre 10    
La confession de ceux qui ont pensé être transformés en loups

Chapitre 11    
La confession susdite expliquée de point en point, et réfutée

Chapitre 12    
Exemples de plusieurs femmes innocentes que l’on a fait mourir pour être soupçonnées de sorcellerie

Chapitre 13    
La singulière prudence, de laquelle ont usé quelques princes en l’accusation de sorcellerie

Chapitre 14    
L’avis des pères anciens par lequel il appert qu’il ne faut faire mourir ceux qui sont séduits par erreur, et les hérétiques

Chapitre 15    
Avis de quelques insignes jurisconsultes touchant les sorcières, lesquelles eussent les peines corporelles pourvu qu’elles se repentent : Item qu’en causes criminelles il ne se faut du tout arrêter à la confession

Chapitre 16    
L’avis d’Alciato jurisconsulte très-excellent touchant l’innocence des sorcières

Chapitre 17    
La punition de laquelle les Boulenois ont accoutumé de punir les sorcières

Chapitre 18    
Que les femmes doivent être moins punies que les hommes

Chapitre 19    
Que les sorcières ayant l’esprit troublé d’erreur par le diable et ne faisant aucun mal à autrui, doivent être réduites : et quelle peine on leur doit imposer. Item que toute volonté ne doit être punie

Chapitre 20    
Réfutation de l’avis de George Pistorius par lequel il défend que les sorcières doivent être punies cruellement à mort

Chapitre 21    
La punition des empoisonneurs

Chapitre 22    
Récapitulation touchant les sorcières

Conclusion de tout l’œuvre.    


*

Eva Yampolsky    
De l’anachronisme à l’invention de l’histoire
Jean Wier à l’épreuve de la psychiatrie

I. La archives diaboliques de la psychiatrie     
II. La démonomanie, un concept psychiatrique    
III. D’un Charcot à l’autre, pour une réécriture de l’histoire démonologique    

Index des noms
index des choses
Index des passages bibliques